• Channel : VIP Crossing
  • Publier : 04/06/2020 10:45 AM

 

C’est le jour du mariage de Figaro avec Suzanne, la camériste de la Comtesse ! Et le château est en effervescence…
Seulement Suzanne apprend à son futur mari que le Comte, son maître, veut utiliser un ancien droit du seigneur et abuser d’elle dès la nuit de noce. Figaro va devoir  inventer un plan diabolique pour empêcher l’abominable, sauver l’honneur de son épouse et faire tomber les plans des puissants…
 
Avec Le Mariage de Figaro, Beaumarchais écrit une pièce qui lui ressemble : inclassable, insolente, baroque, foisonnante, contestataire, révolutionnaire. 
Tout respire ici l’amour du théâtre. La pièce est parfois incohérente ? Oui. Mais « que demandons-nous au théâtre ? Qu’il nous procure du plaisir » écrit Beaumarchais dans sa préface. Et le plaisir du théâtre prime ici sur tout.
Mais ne nous y trompons pas :  cette joie est une arme car la  pièce stigmatise une foule d’abus qui désolent la société de l’époque.
On parle souvent de la modernité des grands auteurs classiques. Et si ce n’était pas eux qui étaient précurseurs mais nous qui étions incroyablement en retard ?
Quand on lit Le Mariage de Figaro tout résonne avec notre époque comme si l’homme n’avait pas tant évolué depuis plus de trois siècles.
Je chercherai dans ma mise en scène à faire souffler un vent de révolution sur le beau plateau du théâtre Antoine. J’aimerai être aussi libre que Beaumarchais quand il écrit la pièce. M’affranchir des règles. Faire tomber les murs en utilisant comme arme le rire, le mouvement et la virtuosité des interprètes que j’ai choisi pour porter cette histoire révolutionnaire.
 
 
Ladislas Chollat
Metteur en scène
Janvier 2020

A partir du 10 Septembre 2021

 

Théatre Antoine