• Channel : Vip Crossing
  • Publier le : 25/04/2020 8:00 PM

 

Un espoir venu de Madagascar pour le monde entier face au coronavirus

 

Les pays du monde entier s'efforcent d'arrêter la propagation de la pandémie de coronavirus. En date du 23 avril, plus de 183 000 personnes dans le monde sont mortes de COVID-19, la maladie respiratoire hautement infectieuse causée par le coronavirus. Le nombre de personnes ayant été testées positives pour COVID-19 a dépassé les 2,6 millions, selon les données compilées par l'université Johns Hopkins. Plus de 713 000 personnes se sont rétablies.

 

Le remède miracle élaboré par le laboratoire Albert Rakoto-Ratsimamanga

Dans la course médicale pour trouver un vaccin efficace contre le coronavirus qui se propage actuellement dans le monde, Madagascar, pourrait éventuellement transformer un thé provenant d'une plante locale pour guérir la maladie.

La maladie coronavirus est apparue pour la première fois en 2019 dans la ville de Wuhan en Chine. La maladie a été identifiée pour la première fois à Wuhan et à Hubei, toutes deux en Chine, au début du mois de décembre 2019. La cause initiale étant encore inconnue, elle reste un mystère et une énigme pour la communauté scientifique mondiale.

Les symptômes de la maladie comprennent une température corporelle élevée avec une toux sèche persistante et un syndrome respiratoire aigu. Certains chercheurs médicaux affirment qu'il s'agit d'une maladie liée à la pneumonie.

Le 21 avril, le président de Madagascar Andry Rajoelina a surpris de nombreux observateurs lorsqu'il a annoncé que certaines plantes traditionnelles cultivées dans ce grand pays insulaire avaient le potentiel de guérir le Covid-19. Il a officiellement lancé un médicament qui peut prévenir et guérir les patients souffrant de la maladie. Développé par l'Institut malgache de recherche appliquée et commercialisée sous la marque COVID Organics, le président Rajaolina a présenté lundi à la presse ce remède. Il contient de l'Artemisia, une plante cultivée sur la Grande île pour lutter contre la malaria. Il a été commercialisé en bouteille et sous forme de thé naturel après avoir été examiné sur moins de 20 individus pendant un intervalle de trois semaines, le chef des travailleurs du président Lova Hasinirina Ranoromaro a donné des instructions à la BBC.

 

 

"Covid Organics" ou CVO est un remède produit par l'Institut malgache de recherche appliquée (IMRA) créé à partir de la plante Artemisia.

 

Il est censé aider à prévenir l'infection par le coronavirus Covid-19. Tous les essais et tests ont été effectués et son efficacité pour réduire l'élimination des symptômes a été prouvée pour le traitement des patients atteints de COVID-19 à Madagascar. Le président Rajaolina a déclaré lundi qu'il avait guéri deux cas de COVID-19 : "Des tests ont été effectués - deux personnes ont maintenant été guéries par ce traitement", a déclaré M. Rajoelina aux ministres, diplomates et journalistes de l'Institut malgache de recherche appliquée (IMRA), qui a développé la boisson. De plus, "Cette tisane donne des résultats en sept jours. Je serai la première à en boire aujourd'hui, devant vous, pour vous montrer que ce produit guérit et ne tue pas", a souligné Mme Rajoelina. Covid Organics sera utilisé en profilaxis, c'est-à-dire en prévention. Les observations cliniques ont montré une tendance à son efficacité en curatif, d'autres études cliniques sont actuellement en cours.

La boisson, qui a été appelée Covid-Organics, est dérivée de l'artémisia - une plante dont l'efficacité dans le traitement de la malaria a été prouvée - et d'autres herbes indigènes, selon l'IMRA. Contrairement à d'autres médicaments pharmaceutiques, la plante ne nécessite pas une chaîne de production complète et nous permet également d'éviter des problèmes comme la contrefaçon de médicaments

La pandémie a déclenché une ruée sur les formules à base de plantes, de citrons et de gingembre, car on pense que ces produits peuvent protéger contre le virus.

 

La médecine traditionnelle africaine pourrait-elle "changer le cours de l'histoire" dans la lutte contre COVID-19 ?

Découvrir les vertus de l'Artémisia

Le président de Madagascar, Andry Rajoelina, le pense, et il est également convaincu que ce pays insulaire a un rôle particulier à jouer pour endiguer la pandémie.

La boisson, qui a été appelée Covid-Organics, est dérivée de l'artémisia - une plante dont l'efficacité a été prouvée dans le traitement du paludisme - et d'autres herbes indigènes, selon l'IMRA.

Mais sa sécurité et son efficacité n'ont pas été évaluées au niveau international, et aucune donnée provenant d'essais n'a été publiée dans des études examinées par des pairs. Des scientifiques de renom ont mis en garde contre le risque potentiel que représentent les infusions non testées.

M. Rajoelina a balayé toutes ces réserves et a déclaré que la concoction serait proposée aux écoliers, car il était de son devoir de "protéger le peuple malgache".

Face à une nouvelle propagation possible, elle a pris des mesures strictes et doit adopter une série de technologies de suivi pour contrôler la propagation du virus, comme le recommandent les experts. Madagascar a enregistré 121 cas de coronavirus depuis le début de l'épidémie, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Datée du 24 mars, une lettre a été envoyée par Lucile Cornet-Vernet, fondatrice et vice-présidente de La Maison de l'Artémisia. Basée à Paris, cette organisation humanitaire présente dans 23 pays africains, dont Madagascar, fait la promotion de l'artemisia annua et de l'artemisia afra, deux plantes médicinales aux propriétés antipaludiques, auprès des populations les plus vulnérables de l'hémisphère sud.

Selon La Maison de l'Artemisia, les deux plantes sont utilisées dans la médecine traditionnelle depuis des siècles en Chine et en Afrique de l'Est. Bien qu'elles ne soient pas des plantes endémiques, ces deux variétés d'armoise (aussi appelée absinthe douce) sont néanmoins largement cultivées à Madagascar. De plus, l'organisation française estime qu'elles ont un potentiel prometteur pour traiter le COVID-19.

Il est possible de découvrir cette plante qui fait tant parler d'elle à travers cette vidéo.

 

Une opération d'envergure naionale nommée tisane est lancée cette semaine et devrait durer plusieurs jours. L'accent est mis sur les régions où des cas ont été enregistrés (Toamasina, Antananarivo, Fianarantsoa et ). Dans la capitale, des points de distribution fixes ont été mis à disposition de la population. Le déconfinement progressif des trois principales villes malgaches a commencé lundi.

Selon le dernier bilan, 124 cas de contamination - 71 personnes guéries - aucun décès n'a été recensés sur l'île.

 

---  Ruan  ---