• Channel : VIP Crossing
  • Publier le : 18/04/2020 3:45 PM

Le SARS-CoV-2 serait un virus manipulé par l'homme


Le coronavirus SARS-CoV-2 responsable de la pandémie mondiale de Covid-19 qui a déjà fait plus de  2,7 millions de personnes infectées  et 185.434 sont décédées en date du 24/04/2020 serait un virus manipulé d'après le Professeur Montagnier (prix Nobel de médecine en 2008 pour la découverte du VIH). Il serait sorti accidentellement d'un laboratoire chinois à la recherche d'un vaccin contre le SIDA.

Présent sur le plateau de Cnews  le 17 avril  dans l"mission de Pascal Praud, il aurait déclaré :

« Nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il y a eu une manipulation sur ce virus. Une partie, je ne dis pas le total. il y a un modèle qui est le virus classique, venant surtout de la chauve-souris, mais auquel on a ajouté par-dessus des séquences du VIH. »

« Ce n’est pas naturel, c’est un travail de professionnel, de biologiste moléculaire, d’horloger des séquences. Dans quel but ? Je ne sais pas (…). Une de mes hypothèses est qu’ils ont voulu faire un vaccin contre le sida. »

 

 

Un homme qui a l'habitude de déranger par ses prises de position

 

Ce n'est pas la première fois que le Professeur Montagnier prend position sur des points qui ne sont pas défendus par le reste de ses confrères. C'est le cas lorsqu'il a tenté d'expliquer l'action des champs électromagnétiques sur l'ADN des virus et bactéries (tel le Lyme) et est convaincu qu'elle peut dégénérer en infection chronique. 

Dans une vidéo, il affirme : "les basses fréquences du bruit électromagnétique ambiant déclenchent l'émission d'ondes électromagnétiques par l'ADN d'agents infectieux, virus et bactéries présents dans le corps humain, et pourraient donc contribuer à leur action pathologique".
 

A savoir également que la compatibilité électromagnétique (CEM) ouvre la barrière hémato-encéphalique, permettant ainsi aux agents pathogènes, aux toxines, et aux métaux lourds présents dans la circulation sanguine d'entrer plus facilement dans le cerveau.

 

 

Une prise de position suite aux résultats issues de cette expérience.

 

 

Nous vous proposons de lire également cet article 50.000 satellites 5G : la planète dans une bulle électromagnétique artificielle qui ne semble pas avoir de rapport direct avec la déclaration du professeur mais l'association de ses éléments peut soulever des questions. 

 

D'autres informations sur le compte COVID-19