• Channel : VIP Crossing

 

Un remède miracle contre les maladies ARN pourrait avoir été trouvé par le Docteur en pharmacognosie Henri Joseph

 

Le laboratoires Phytobôka situé en Guadeloupe, vient de faire une découverte qui fera certainement date dans l'histoire scientifique locale. En effet, des extraits de l'herbe à pic (Zèb a Pik), issue de la pharmacopée traditionnelle guadeloupéenne, a la capacité « d'inhiber la voie de biosynthèse de novo des pyrimidines, et notamment la quatrième enzyme de cette voie métabolique qui est la Dihydroorotate déshydrogénase (DHODH). Voie indispensable et obligatoire pour la réplication du virus a ARN. »

En des termes plus simples, cette herbe à pic pourrait rendre les cellules hôtes du virus hostiles à son développement et à sa reproduction. Avec l'aide de Damien Bissesar, docteur en chimie et chercheur basé aux Etats-Unis, le pharmacien et docteur en pharmacognosie Henri Joseph entend prouver l’efficacité de l’extrait de cette plante sur l’immunité innée face à la Covid.

 

 

Une plante qui protège la cellule au lieu d'attaquer le virus

Au contraire des autres laboratoires mondiaux qui se sont concentrés sur le vaccin, les chercheurs du laboratoire Phytobôkaz ont orienté leurs réflexions vers les cellules même de l’organisme en recherchant si certaines plantes étaient capables de renforcer les cellules et empêcher toute cohabitation du virus. 

 

 

Une découverte importante pour la planète car elle permettra de réduire l'impact de tous les virus à ARN sur les populations (dengue, chikungunya, coronavirus, rougeole)

 

La plante « Herbe à pic » pourrait être un remède miracle contre les maladies ARN. L'acide ribonucléique (ARN) est un acide nucléique présent chez pratiquement tous les êtres vivants, et aussi chez certains virus.. Aidé de Damien Bissesar, docteur en chimie et chercheur basé aux Etats-Unis, le pharmacien et docteur en pharmacognosie souhaite tout mettre en oeuvre pour  prouver l’efficacité de cette plate sur l’immunité innée face au coronavirus.

Un brevet est déjà déposé depuis le 10 février 2021 pour développer un remède naturel qui pourrait vaincre la Covid,  la grippe, la dengue, l’hépatite C, la rougeole.